Alchimie sensible - PARIS

Union des Photographes Professsionels (UPP) - du 5 avril  au 25 avril 2024

Le Tarot: Le Prince du Bizarre - triptyque sur ambrotypes originaux au collodion humide (3 x 30x40) réalisé à la chambre

Fantographie, Photomancie et Photothérapie voici l’univers mystique et photochimique que La Cage aux Fauves propose d'explorer dans ce triptyque.

Les photographes Flow et Khriska dressent le portrait double et trouble de leur muse le chanteur Ulrich Corvisier surnommé par Edouard Baer : Le Prince du Bizarre.

C’est aussi l’histoire d’une transmutation, la transformation d’un modèle à la figure d’ange en un artiste total qui a fait de sa vie une oeuvre. Tantôt Narcisse, tantôt Faust,  « Le Tarot » nous invite à découvrir les deux aspects d’une même personne sous les effets de « l’Alchimie Sensible »…

Une main fantomatique surgit du miroir, son reflet voudrait-il le saisir ? La carte où s’oppose deux figures, nous fait face.  Enfin, telle une apparition, le portrait se dévoile pour mieux se cacher dans l’ombre. Temps de pose long, mouvement et surimpression, ce triptyque présente l’éventail des possibilités techniques du collodion humide, dompté à quatre mains par le duo photographique La Cage aux Fauves.

Cette série est le récit mystique du Prince du Bizarre et le témoignage d’un art alchimique qui se révèle sur plaque de verre, objet unique et œuvre intemporelle.

Pour en savoir plus: Analog Festival
Pour suivre nos aventures jour après jour: notre chaîne Youtube @lacageauxfauves.

Prochronisme - PARIS

Galerie  M - du 8 novembre au 25 novembre 2023

Mon amie la rose - triptyque sur ambrotypes originaux au collodion humide (3 x 30x40) réalisé à la chambre

Prendre en photo le temps qui passe et révéler la fragilité de l'existence
Ce triptyque au collodion réalisé à partir d'un Time-lapse présenté lors de l'exposition Prochronisme permet de visualiser une rose qui vie, se fane et meurt.
S'appuyant sur la nécessaire longueur des temps d'exposition de la plaque photographique, Khriska et Flow, ont réalisé trois clichés à partir de ce film composé de plus de 5000 images, chacun étant exposé pendant un tiers du temps global.
C'est donc une accélération du temps qu'elles ont créée dans un premier temps, puis c'est ce temps concentré qui est alors ralenti et figé sur l'image.

Prochronisme : Erreur de chronologie, qui consiste à placer un fait dans un temps antérieur à celui où il est réellement arrivé (dictionnaire de l'Académie française)

Pour en savoir plus: Galerie M
Pour suivre nos aventures jour après jour: notre chaîne Youtube @lacageauxfauves.

Monographie Les 5 ans de la Cage aux Fauves - PARIS

Galerie  La Moulinette - du 1er au 20 juillet 2023 (11h-20h)

Cette exposition est une monographie des 5 premières années de création de La Cage aux Fauves. Reprenant 4 projets majeurs réalisés par Khriska et Flow: "Parisiens, parisiennes", les portraits aux regards intenses

"Eclosions", série de 11 sujets floraux poétiques et mystérieux

"Wanted" ou le portrait volé, série de 4 grands tirage autour d'Ulrich 

et enfin "Si jeunesse savait, si veillesse pouvait", une série de 12 ferrotypes au collodion sur la transmission intergénérationnelle.

Pour suivre nos aventures jour après jour: notre chaîne Youtube @lacageauxfauves.

WANTED - PARIS

Galerie  Le 59 Rivoli - du 5 au 17 avril 2022

Cette exposition est née du vol d’une photo, un petit larcin ordinaire mais lourdement symbolique. En plein séchage, quelques minutes à peine après avoir été pris, un portrait d’Ulrich Corvisier a été dérobé. Il surplombe par son absence toute l’exposition WANTED, dont il est pour ainsi dire la tête d’affiche. Aux styles radicalement différents, Samuel Vazquez Garcia et Khriska & Flow de la Cage aux Fauves s’allient pour explorer le regard, le corps et les blessures d’Ulrich, le modèle au portrait volé. Venez découvrir cet hommage, symbiose entre la tradition de la photographie au collodion et la modernité numérique.

 

Pour suivre l'enquête et nous aider à retrouver la photo volée, revoyez les films sur notre chaîne Youtube @lacageauxfauves.

LIGNES DE FORCES - PARIS - LYON

Galerie  Le 59 Rivoli - du 4 au 16 octobre 2022

Galerie Poltred - du 13 janvier au 10 février 2022

Projet initié par William Léon et Laurence Papoutchian fin 2020, il est adressé à La Cage Aux Fauves parmis 6 autres photographes collodionistes. Ce projet s’inscrit dans une forme de résilience que nous avons vécu collectivement en refabriquant un lien aux autres à travers notre travail. Chacun a interprété le thème proposé en résonnance à son travail et sans se consulter avec une très grande variété. C’est donc avec cette Ligne de Forces que ce travail s’est imposé à nous.


A travers ce projet nous avons souhaité mettre en lumière un aspect de la crise du covid : la mise à distance entre générations.
C’est cette défiance intergénérationnelle, née de la contrainte de s’éviter que nous souhaitons réparer.
Où en sommes-nous de la transmission dans une société qui se cloître?
« Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait » dit l’adage comme en miroir...
C’est ainsi que nous avons imaginé de recréer cette discussion qui n’a pas eu lieu.
Les anciens prodiguent un conseil.
Les jeunes évoquent leurs espoirs.
Et nous? Pour ne pas rester spectateurs, il nous faut agir, sortir les mains de nos poches ou poser notre smartphone. C’est l’effort et le mouvement de chacun vers l’autre de chacun qui permettra la transmission. La crise nous a replié sur nous-mêmes, alors nous proposons un déploiement vers les autres ; pour lire, pour apprendre, pour comprendre ces lignes, il ne suffira pas de regarder ; il faudra tendre un miroir sur les portraits des jeunes et des anciens pour y déchiffrer leurs messages car nos photographies sur plaques de fer sont des épreuves originales où tout y est inversé comme dans un miroir.
En 1839 on disait d’un daguerréotype, c’est « un miroir qui se souvient » ce projet est aussi un clin d’œil au premier procédé de l’histoire de la photographie et à une forme d’authenticité que nous reproduisons dans notre studio.

lavage aux fauves poltredAffiche La cage au fauves paris

ECLOSION - PARIS

Hotel Declic - de juin 2018 à juin 2022

"La photographie est une science et un art à la portée de tous, exercée par chacun car la théorie s’apprend en une heure. Ce qui ne s’apprend pas en revanche c’est le sentiment de la lumière, l’application artistique et l’intelligence morale du sujet ; le tact qui met en communication avec le modèle afin de ne pas reproduire la banale ressemblance mais mettre en valeurl’intimité, la personnalité. La photographie est l’art psychologique de la beauté intérieure." Felix Nadar (1820-1910)


Si tu fermes les yeux, tu verras peut-être les lumières de ta propre rétine non pas sans ressemblance à une aurore polaire, aux mouvements de la pensée commune, une accumulation sans forme. Ouvre les yeux, tu vis à une époque dans laquelle les choses n’ont une existence que lorsqu’elles sont saisies en tant qu’image. Le collodion est la part de rêve dans la réalité.