Les Fauves – Studio photo au collodion humide

Les Fauves


LES FAUVES
UN PORTRAIT ?

C'est en hommage à George Braque et Raoul Dufy qui travaillèrent et vécurent au 5 villa de Guelma qu'est d'abord née la société de production Les Films Fauves puis a été créé: La cage aux fauves ! La cage au fauves est un studio photographique exclusivement consacré aux portraits et aux natures mortes au collodion humide.

En parallèle de leur activité audiovisuelle, Khriska et Flow ont créé ce studio photographique digne d'un atelier du 19ème siècle. Photographe dans l'âme depuis toujours, elles ont découvert le monde du collodion humide auprès des collectionneurs et des passionnés. Une récente exposition sur les Nadar conforte leur intérêt pour cette technique mal connu qui a le privilège de ne produire qu'un unique négatif sur verre ou sur fer tout comme au 19ème siècle. La photographie argentique a encore de très belles années devant elle et c'est avec patience et passion que Khriska et Flow la serve.


au collodion pour la cage aux fauves
Khriska est une vidéaste et photographe à l'approche humaniste.

Elle a dans la tradition du photographie Felix Nadar une approche qui met chacun à l'aise devant l'objectif de sa chambre photographique Gilles Faller. Elle ne se cache pas longtemps sous son voile et vous accompagne dans l'histoire de la photographie au travers milles objets qu'elle a chiné à travers le monde car Khriska est aussi une grande voyageuse et son oeil documentaire s'exerce aussi bien dans les grandes capitales du monde que dans le désert d'Australie.

Flow at Work.

Amoureuse des films de Bergman , elle est partie en Suède étudier le cinéma et la lumière. Revenue en France, elle a exercé de nombreuses responsabilités au sein du groupe Eclair et de ces filiales et s'est familiarisée avec toutes sortes de Workflows de productions cinématographiques. C'est donc par amour pour la photochimie et le noir & blanc de ses premières expériences qu'elle s'amuse avec la chimie du 19ème siècle. Elle prépare ses ambrotypes et ses ferrotypes avec doigté et précision. Elle continue à expérimenter et à travailler ses formules comme l'aurait fait Gustave LeGray qui est pour elle une source d'inspiration sans limite.


Et pour mieux découvir notre travail
Rejoignez-nous !

 

La collodion humide ?


Le collodion humide est un procédé photographique inventé par Gustave Legray en 1851. Ce procédé produira les photos que nous connaissons bien prises par Felix Nadar comme Victor Hugo, Alexandre Dumas ou Charles Baudelaire. Aujourd'hui nous gardons toute l'authenticité du collodion en n'exploitant que le négatif sur plaque de verre ou de fer. En effet, à l'issue de la séance une seule image est produite : un ambrotype ou un ferrotype au choix. Aucune retouche n'est possible, votre portrait est fait à partir de reflets d'argent délicatement révélés sous vos yeux. Une opération artisanale et artistique dont vous être le spectateur de chaque instant.


CONTACTEZ-NOUS !
UA-123456